La réduction du sodium

L'industrie des viandes soutient entièrement la réduction du sodium

  • Les membres du Conseil des Viandes du Canada non seulement reconnaissent, mais également accueillent favorablement, l'occasion de s'allier avec les autres transformateurs d'aliments, exploitants de services alimentaires et consommateurs dans la poursuite d'un apport réduit en sodium chez les Canadiens.
  • Des progrès importants, concrets et mesurables ont été réalisés à la fois dans la modification des formulations précédentes et dans l'élaboration de nouveaux produits faits de viandes préparées et de volaille qui non seulement respectent, mais dans bien des cas dépassent, les réductions envisagées dans les données-repères de 2016 sur la réduction volontaire du sodium. Les étiquettes ci-jointes représentent quelques rares exemples de la gamme croissante de produits de viandes transformées à teneur réduite en sodium conçus pour satisfaire aux lignes directrices de 2016 de Santé Canada et qui sont accessibles aux consommateurs aujourd'hui.
  • L'industrie des viandes canadienne a montré par des mesures concrètes son engagement à diminuer de manière volontaire la teneur en sodium dans les viandes préparées. Les décisions et les actions opportunes à la fois de Santé Canada (Règlement sur les aliments et drogues) et de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (Règlement sur l'inspection des viandes et  Manuel des méthodes de l'hygiène des viandes) permettront à l'industrie des viandes canadienne de participer pleinement à la démarche de satisfaction des données-repères en réduction du sodium.

Exemples de produits transformés à base de viande dont la teneur réduite en sodium est conforme aux cibles de 2016 mises à la disposition des consommateurs ou en deça de ces dernières


La réduction volontaire : une réussite

Les membres du Conseil des Viandes du Canada appuient les objectifs en matière de réduction volontaire du sodium du Canada. Bien que les transformateurs de viandes se soient engagés à permettre une réduction du sodium par des mesures volontaires, il est crucial également que les nouvelles reformulations ne compromettent pas la salubrité des aliments.

Les viandes préparées sont une composante importante d'un régime équilibré et sain. De nos jours, la plupart des Canadiens consomment une abondance d'aliments, mais bon nombre d'entre eux n'obtiennent pas les nutriments dont ils ont besoin pour s'assurer d'une bonne santé. Les produits carnés constituent une source inestimable de protéines complètes, de fer, de zinc, de vitamines et d'autres importants nutriments à prix abordables.

Selon les données gouvernementales, les formules de viandes transformées par le passé ont contribué à 9 % de la présence du sodium dans le régime alimentaire canadien. Au cours des dernières années, les transformateurs de viandes du Canada se sont engagés à offrir aux Canadiens des solutions réduites en sodium - comme en fait foi la vaste sélection de produits de viandes transformées à faible teneur en sodium déjà accessible aux consommateurs dans les épiceries.

Un aspect tout aussi crucial pour la réussite de la stratégie de réduction volontaire du sodium est l'aval des consommateurs. Si la stratégie de réduction du sodium doit porter fruit, les consommateurs doivent être renseignés et conscientisés aux bienfaits sanitaires d'une réduction de leur apport en sodium et doivent accepter les modification connexes aux sensations qu'ils éprouvent à consommer les aliments.

Une certaine consommation de sel est essentielle

Le sel est un ingrédient essentiel qui entre dans la transformation de nombreux aliments. Dans le cas des produits carnés, il est utilisé comme agent aromatique, comme agent de conservation et comme agent antibactérien; il a également de nombreux effets positifs sur la texture et la structure des aliments. Le sel, ou le chlorure de sodium, est un antimicrobien bien connu et donc un facteur contributif mondial à la fois de la salubrité des aliments et de la prolongation de la période de conservation des produits.

La réduction de sodium est ancrée

Les industries des viandes et de la volaille canadiennes ont incorporé les données-repères recommandées de 2016 en matière de sodium dans leurs plans d'activités. Par exemple :

  • il est maintenant courant que les nouveaux produits faits de viandes transformées soient élaborés de manière à se conformer aux lignes directrices de 2016 et aux exigences incontournables du marché en matière de salubrité des aliments; et
  • de nombreux produits traditionnels ont déjà été reformulés pour satisfaire aux lignes directrices de 2016.

Le défi d'apporter des réductions supplémentaires

Certaines cibles en matière de réduction du sodium proposées par Santé Canada ne peuvent être conservées vu la réglementation gouvernementale qui prescrit l'utilisation de quantités minimales de sel dans la fabrication de certains produits faits de viandes transformées. Le Conseil des Viandes du Canada attend des décisions de la par de Santé Canada par rapport à certaines mesures, à savoir :

  • l'utilisation d'une équation temps/température plutôt que des quantités minimales de sel comme paramètre convenu pour déterminer si les produits traité thermiquement contenant des nitrites doivent être soumis à un refroidissement rapide ou lent comme mesure de salubrité des aliments. Cette approche est utilisée par d'autres compétences, notamment les États-Unis; et
  • la reconnaissance de l'efficacité du chlorure de potassium (KCl) comme solution équivalente au sel de sorte que le KCl puisse être utilisé comme substitu partiel du sel dans ces formulations.

De plus, le Conseil des Viandes du Canada accueille favorablement toute modification au Règlement sur les aliments et drogues pour faire en sorte que les tailles des portions utilisées dans le tableau des valeurs nutritives soient aussi uniformes que possibles pour faciliter la comparaison des niveaux de sodium dans les aliments de nature similaire.

Une résolution opportune de ces questions permettrait à l'industrie des viandes canadienne de progresser encore plus dans sa démarche de réduction de la teneur en sodium chez les viandes transformées.

L'esprit pionnier se poursuit

L'industrie des viandes canadienne compte un long historique de pionnière en innovation des produits. les dernières réalisations comprennent la réduction des graisses et l'incorporation d'ingrédients naturels. En appliquant cet esprit innovateur à la réduction du sodium, l'industrie conserve son rendement comme chef de file de l'innovation en matière de santé.