À propos de nous

À propos de nous

Le Conseil des Viandes du Canada

Enregistrant des ventes annuelles de plus de 28 milliards $, des exportations dépassant les 6,1 milliards $ et un nombre d'emplois directs de près de 66 000 travailleurs à des emplacements à la fois ruraux et urbains d'un océan à l'autre, l'industrie des viandes constitue le plus important segment du secteur de la transformation des aliments du Canada.

Crée en 1919, le Conseil des Viandes du Canada représente les emballeurs et les transformateurs de viandes canadiens immatriculés au fédéral ainsi que les nombreux fournisseurs d'équipement, de technologie et de services de l'industrie. Pendant plus de 96 ans, la mission du Conseil a été de faire valoir les besoins de ses membres pour assurer et améliorer la compétitivité mondiale des viandes du Canada. La vision des sociétés membres du Conseil des Viandes du Canada est que << le Canada est un chef de file mondiale fiable en fourniture de viandes aines et conformes à l'hygiène >>.

À titre de principal défenseur de l'industrie canadienne quant aux questions relatives aux viandes, le Conseil des Viandes du Canada analyse les initiatives gouvernementales et discute des perspectives de l'industrie avec les politiciens et les hauts placés du gouvernement ainsi qu'avec les représentants des médias, les professionnels de la santé et de la nutrition humaines et les consommateurs.

Les activités du Conseil des Viandes du Canada sont axées sur la concrétisation de trois priorités :

  1. Les services aux membres : une clientèle vaste et fidèle alimentée par des activités à valeur ajoutée profitant à tous les membres;
  2. le contexte réglementaire : un cadre de réglementation internationalement concurrentiel habilitant et encourageant l'industrie des viandes canadienne à réaliser une salubrité des aliments d'un niveau supérieur;
  3. Le commerce international : un accès concurrentiel aux viandes canadiennes au Canada et partout ailleurs sur la planète.

Le Conseil interagit avec les ministres et les hauts placés de divers ministères et organismes gouvernementaux, plus particulièrement Agriculture et Agroalimentaire Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments, Santé Canada, et Affaires étrangères et Commerce international Canada. Le Conseil prépare des mémoires pour les comité de la Chambre des commune et du Sénat lorsqu'ils traitent des questions stratégiques, législatives, réglementaires ou budgétaires qui ont une incidence sur l'industrie des viandes.

Les services aux membres

Chaque année, le Conseil commandite des réunions nationales et régionales où les membres élaborent les principes de l'industrie sur les questions stratégiques, réglementaires et techniques. Un programme éducatif très actif comprend le congrès annuel, le colloque technique et les ateliers portant sur le bien-être des animaux, les progrès techniques en matière de transformation des viandes, les améliorations apportées aux mesures de salubrité des aliments et les nouvelles initiatives réglementaires.

Les programmes de relations avec le gouvernement et avec les médias avec lesquels des discussions éclairées ont lieu sur des sujets tels que la santé et le bien-être des animaux, la salubrité des aliments, la nutrition, le commerce international et les paramètres économiques et d'emploi de l'industrie des viandes.

Le Conseil organise des tournois de golf et de pêche récréative très courus et appréciés qui facilitent le réseautage entre les membres associés et le emballeurs et les transformateurs de viandes.

Le contexte réglementaire

L'industrie des viandes est, de loin, le secteur des aliments le plus réglementé et inspecté du Canada. Actuellement, l'industrie vit l'une des périodes de changements législatifs et réglementaires les plus actives de l'histoire du Canada. Les modifications récentes et proposées consolident le cadre de collaboration entre Santé Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et l'industrie pour la garantie de produits carnés sains, fiables et conformes à l'hygiène tout en offrant un environnement réglementaire qui permet la compétitivité et facilite l'innovation.

Néanmoins, les modifications actuellement proposées ne répondraient pas à l'appel du Conseil des Viandes du Canada pour ce qui est d'une norme pancanadienne unique pour la salubrité, la réglementation et l'inspection des viandes.

Au cours des derniers mois, le Conseil a :

- témoigné devant des comités de la Chambre des communes et du Sénat sur la nouvelle Loi sur la salubrité des aliments au Canada qui, une fois qu'elle sera adoptée, consolidera et modernisera la réglementation concernant la salubrité des aliments;

- interagi avec Santé Canada sur les modifications à la Loi sur les aliments et drogues qui permet les << incorporations par renvoi >> et les << autorisations de mise en marché >> pour ce qui est des additifs alimentaires;

- présenté les points de vue de l'industrie à l'Agence canadienne d'inspection des aliments sur la modernisation des inspections; et

- soumis des commentaires aux autorité chargées de la réglementation sur une pléthore de modifications réglementaires proposées, notamment l'abattage d'urgence à la ferme, la délivrance de permis aux importateurs d'aliments, les droits d'inspection en matière de salubrité des aliments, l'approbation préalable à la mise en marché des matériaux d'emballage, l'inspection préalable à la mise en marché des étiquettes des viandes, la << méthode de production >> et l'étiquetage << naturel >>, les formats de contenants obligatoires, l'étiquetage des viandes attendries mécaniquement, le contenu en sodium des viandes transformées, et les exigences de contrôle de la Listeria et de la bactérie E. coli.

Le commerce international

Puisque ce pays produit plus de viandes que ce que ses citoyens n'en consomment, le commerce international est déterminant pour l'industrie des viandes du Canada.

Les négociations commerciales et les discussions connexes qui revêtent une importance particulière pour l'industrie des viandes comprennent ce qui suit :

- les négociations sur le Plan d'action Par-delà la frontière et le Plan d'action conjoint du Conseil de coopération en matière de réglementation entre le Canada et les États-Unis;

- les négociations sur l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne;

- les négociations sur l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée;

- les négociations sur l'Accord de partenariat économique entre le Canada et le Japon; et

- les négociations sur l'Accord de libre-échange du Partenariat trans-Pacifique.

En plus d'offrir des renseignements au gouvernement pour la négociation des accords commerciaux, le Conseil collabore activement avec les hauts placés du gouvernement afin de répondre à une pléthore infinie de questions sur la salubrité, les ingrédients, la méthode de production et l'étiquetage des aliments imposées par les intérêts étrangers qui compromettent l'accès continu aux marchés internationaux.