Aperçu économique

L'industrie des viandes du Canada : un moteur économique du pays

L’industrie de la transformation des aliments et des boissons représente le plus important secteur de la fabrication au Canada et l’industrie des viandes en constitue la plus grande part.

En 2014, les recettes annuelles totales des 700 établissements de transformation de viandes du Canada, qui emploient près de 65 000 personnes, s’élevaient à plus de 24 milliards de dollars. Ces revenus dépassent ceux d’autres secteurs de fabrication, notamment les produits de plastique et de caoutchouc (20,9 millards de dollars); les produits du bois (18,9 milliards de dollars); les produits informatiques et électroniques (15,5 milliards de dollars); l’équipement, les appareils et les composants électriques (9,6 milliards de dollars); et les meubles et produits connexes (10,7 milliards de dollars).

Les répercussions de l’industrie de la transformation des viandes se font sentir bien au-delà des emplois directs qu’elle procure dans les régions rurales et urbaines du Canada. L’industrie offre un débouché commercial vital, bien qu’indirect, aux producteurs de céréales, d’oléagineux et de fourrage, ainsi que des possibilités de ventes directes pour les producteurs de bétail partout au pays. En outre, l’industrie emploie indirectement des milliers de Canadiens qui travaillent au sein d’entreprises fournissant de l’équipement, des produits et des services aux transformateurs de viandes ainsi que le transport par camion, ferrovien et aérien.

Les  ventes totales de viandes augmentent ou diminuent légèrement d’une année à l’autre selon l’offre, la demande et le prix, mais on a noté peu de changements au cours des trois dernières décennies pour ce qui est de la consommation par habitant de produits de la viande sains et nutritifs au Canada. En 1982, la consommation totale de viande par habitant s’élevait à 75,39 kilogrammes; en 2011, elle totalisait 75,38 kilogrammes.